Post-pod #15 (Magistrales)

Le tissus Wax en préambule

Le sujet du jour à été repéré sur le site Nothing But the Wax.

Il nous parait important de signaler ici que l’histoire et l’usage du tissus Wax n’est pas sans ambiguïté. Importé au 19e siècle par les néerlandais, cet imprimé sur cire a supplanté les autres types de tissus africains. S’il est devenu un élément identitaire, largement récupéré également par le « pop africanisme » (Beyoncé, Alicia Keyes..), il n’est toujours pas devenu, sauf exception, « made in Africa ». Les voix des actrices et acteurs de la mode africaine divergent à ce propos: Article du monde – « Comment le wax fait croire qu’il est africain et étouffe les vrais tissus du continent ». Pour info, il existe nombre de tissus africains comme le Kanga, le bogolan du Mali, le Kenté du Gahna, etc.

Un texte académique nigérian sur ce thème, avec moult références en fin: The “African Print” Hoax: Machine ProducedTextiles Jeopardize African Print Authenticity, (en anglais) Tunde M. Akinwumi, Department of Home Science, University of Agriculture, Abeokuta, Nigeria

Web-série Foxy Five

Avec Duduza Mchunu, Qiniso van Damme, Tatenda Wekwatenzi, Qondiswa James et  Nala Xaba.

FoxyFive

La chaine  YouTube où regarder les épisodes de cette série

Son Compte Instagram

Un article qui relève (au moins) Cinq raisons de regarder les Foxy five

Jabu Nadia Newman, réalisatrice

JabuNadiaNewman
Photo par Gabriella Achadinha

Son dernier court métrage sorti cette semaine sur les questions queer en Afrique du sud: Femme in public South Africa

Son témoignage et ses photos à propos des mobilisation #Fees must Fall

Une vidéo-interview sur sa production alors qu’elle est invitée au Festival « Design Indaba » qui met sous la lumière des actions créatives engagées

Une interview écrite

(sorry, all in english!)

Pour ses productions photographiques : son compte Tumblr et  Imgrum

⊕ L’ interview avec Rokhaya Diallo dont parle Linn, ainsi que la table ronde à laquelle elle a participé – « Afro-descendance »: un black power universel? » – lors du Festival du Film et Forum International sur les droits humains à Genève (2017) (problème de niveau sonore entre l’expression de la modératrice en anglais et la traduction française, s’améliore après quelques minutes)

⊕ Une conférence Ted « The urgency of intersectionality » (2016) (sous-titres possibles en français), par Kimberlé Crenshaw qui a amené ce terme d’intersectionnalité en 1989/1991 lorsqu’elle était universitaire. Un concept mobilisé lors d’une enquête qu’elle a mené sur les violences subies par les femmes de couleur de classes défavorisées en Amérique – présentée dans cet article« Cartographie des marges : Intersectionnalité, politiques de l’identité et violences contre les femmes de couleur] », dans les Cahiers du genre, no 39, 2005 (publication originale : « Mapping the Margins: Intersectionality, Identity Politics, and Violence against Women of Color », Stanford Law Review, 1991, vol. 43, no 6, p. 1241–1299).

⊕ Un article sur le traitement visuel des femmes noires : Black Womanhood: « Essence » and its Treatment of Stereotypical Images of Black Women, Jennifer Bailey Woodard and Teresa Mastin, Journal of Black Studies, Vol. 36, No. 2 (Nov., 2005)

⊕ Le blog de queer feminist fa(t)shion

⊕ ..et les références de l’article de la maman de Linn, M.Rydenwald: « Elite bilingualism ? Language use among multilingual teenagers of swedish background in European Schools and international shools in Europe », Journal of Research in International Education, vol. 14, 3: pp. 213-227